fx-demaison_charlelie-marange-9848bd

FRANCOIS-XAVIER DEMAISON : « LE LAIT, LE DERNIER COCKTAIL PUNK A LA MODE… »

L’humoriste et comédien se prépare à monter sur la scène de L’Olympia. Il en a profité pour faire une petite pause dans Grand Seigneur, déguisé en Malcolm MC Dowell dans Orange Mécanique et son célèbre verre de lait… 

Début des 70’s : plus de sept millions de Français vont voir en salles Orange Mécanique, le dernier film de Stanley Kubrick. Il faut dire qu’après Dr Folamour et 2001, l’Odyssée de l’espace, le réalisateur américain s’est surpassé avec cette satire de la violence sociale adaptée du roman d’Anthony Burgesde jeunes ados en costumes de cricket – avec la coquille par dessus le pantalon – boivent du lait assis sur des femmes chaises en écoutant du Beethoven, du Puccini et du Purcell rejoué sur des vocodeurs et synthétiseurs Moog. Un lait mélangé à toutes sortes de substances toxiques – et fortement déconseillées pour la santé  – mais qui symbolise le choc entre l’enfance et l’âge adulte dans cette étrange cité kolkhoze (beaucoup de scènes furent tournées dans des immeubles conçus par les architectes du Parti Travailliste) où des ados qui parlent en « nasdat », un langage expérimental à base de russe et d’argot cockney, semblent avoir pris le pouvoir. Dès sa sortie, le film est un tel scandale (et aussi un immense succès) que le réalisateur se voit progressivement contraint de le retirer des salles en Angleterre – après quinze mois d’exploitation – où réside sa famille, de plus en plus menacée. Stupéfait, le monde découvre alors l’image inversée du bar à lait, autrefois synonyme d’un lieu sans alcool pour la jeunesse et désormais symbole du « nonsense » et de l’esthétique punk qui pointe soudain le bout de sa crête. Un peu partout ouvrent des « Korova Milk Bars » – le nom du bar à lait dans le film – où les Brandy Alexander (cognac, lait et crème de cacao),White Russian (vodka, lait, Kahlua) et autres Moloko (vodka, lait, carambar) ont définitivement remplacé les laits fraise et milk-shakes au caramel. Jusqu’au dernier du genre à New York qui, il y a peu encore, était même le QG de la scène goth-punk-hardcore (ça existe) de l’East Village. C’est dans un hommage appuyé à son confrère Malcolm McDowell (le terrifiant Alex Delarge du film) – et peut-être aussi pour réveiller son côté punk à lait chaud que le comédien François-Xavier Demaison (Coluche, Comme des frères, etc.), absolument épatant en beauf décomplexé de la finance dans L’Outsider, le dernier film de Christophe Barratier sur l’affaire Kerviel, s’est glissé dans les habits et sous le chapeau melon d’un des « droogies » (ça veut dire « potes » en nasdat) d’Orange Mécanique. « Le lait, le dernier cocktail punk  la mode », s’amuse ce grand amateur de lait bio des Limousins et prince du Sartène (fromage corse) à l’apéro qui vient de triompher au Florence Gould Theater de New York, et sera dès janvier 2017 à l’Olympia. Ca peet (ça veut dire « ça s’arrose » en nasdat) !

François-Xavier Demaison à l’Olympia du 19 au 29 Janvier 2017. Egalement  Réservations sur FNAC Spectacles.  Egalement à Clichy (92) le 1er Octobre 2016, Chatou (78) le 11 Octobre 2016, le Blanc-Mesnil le 13 Octobre 2016, etc.

Texte : Dimitri Kaslavsky. Photo : Charlélie Marangé. Merci à Pierre Ardilly (le « droogy » à droite).

Retrouvez l’intégralité du dossier MILK POP : Etes-vous un MEC A LAIT ou une FILLE A LA CREME dans Grand Seigneur # 6, en kiosques depuis Lundi. 

Grand Seigneur, enfin en kiosques !

Grand Seigneur, enfin en kiosques !