demaison

FRANCOIS-XAVIER DEMAISON : « LE VIN, C’EST MA NATURE »

Strip-tease de cave et apéros gourmands… Pour le comédien François-Xavier Demaison, les vins peuvent remettre de l’amour dans la vie des Français. Entretien exclusif avec le dernier buveur du show-bizz.

L’avantage avec François-Xavier Demaison, c’est qu’il sait recevoir. Qu’il soit à poil chez lui, dans sa cave ou son resto du Théatre de l’Oeuvre (l’Ubu Café), chaque rencontre avec l’acteur et co-producteur de la série Quadra (bientôt sur M6) est un vrai festival viticole ! Un déluge de paroles la bouche pleine. Une incroyable conversation à boire et à manger sur les fromages corses, le Figatellu, les vignerons, les femmes, l’amour, les régions, le jambon des 3 fermes d’Eric Ospital, Bitou le Castor. Et ce « tsunami en bouteilles » qu’on appelle les vins naturels… Un petit flash vintage ? Il y a 35 ans, lorsque Marcel Lapierre, vigneron à Villié-Morgon (Rhône) décida de produire parmi les premiers un vin sans sulfites, ni engrais, ni désherbants, ni passeport pour le cancer, personne n’imaginait qu’il allait bousculer ainsi notre perception des apéros people ! Même chez ceux qui trinquent en slip. Et pourtant, il faut bien le reconnaître : du Morey-Saint-Denis 1er Cru Les Monts Luisants (Domaine de Chassorney) aux Ventoux blancs de chez Jean-Luc Isnard (Domaine Solence), tous les flacons qu’a partagés avec nous l’ami Demaison nous ont ravalé l’âme. Ce n’était pas du vin, c’était une lumière. Un soleil. Quelque chose entre la terrine de cèpes et la constellation des étoiles. Nous n’avions jamais rien bu de pareil. En fait, nous n’avions jamais rien bu du tout. Ce qui, vu nos matins fragiles, était tout de même assez difficile à croire. Et puis, le sexe emmitouflé dans son tablier de caviste (il sait se tenir, son père est avocat, ndr), l’humoriste qui sera à l’Olympia du 19 au 29 Janvier 2017, a levé son verre et nous a dit : « Le vin, c’est ma nature ». Nous étions d’accord. C’est à ce moment-là que le photographe Charlélie Marangé et toute sa fine équipe sont arrivés pour le « shooting ». Alors, nous avons démarré l’entretien..

François-Xavier Demaison, vous avez souhaitez poser dans le plus simple appareil dans les pages de Grand Seigneur… Vous êtes naturiste ?
F.X.D.: Uniquement dans ma cave, disons que je suis une sorte de naturiste du vin. Des vins natures, sans fioritures, sans artifices, avec lesquels on ne rajoute pas grand-chose. Au fond, j’aime l’idée d’être aussi naturel que les vins que je déguste, sans vêtements inutiles. Alors, dès que j’ai un peu de temps, je descends dans ma cave et je me glisse nu dans un tablier de caviste en cuir, comme celui-ci que m’a prêté mon ami Marc Sibard des Caves Augé (Paris 8è). C’est ma façon à moi d’éviter le côté sulfureux…

Et ensuite vous faites quoi ?
Rassurez-vous, je ne suis pas de ces collectionneurs de vins qui comptent leurs bouteilles sans jamais les ouvrir ! Une fois sous mon tablier, je suis heureux. Je débouche, je goûte, je partage. Dans ma cave, il n’y a pas d’interdiction de toucher (rires)…

Entretien : Olivier Malnuit. 

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien avec François-Xavier Demaison dans le nouveau numéro de Grand Seigneur #7, actuellement en kiosque

couverture-grand-seigneur-7-derniere