Fromages de vikings 1

COMMENT LES FROMAGES DE VIKINGS M’ONT FAIT PLANER AU GRAND VALHALLA (ENFIN PRESQUE)…

ROQUEFORT DU GRAND NORD, CAMEMBERT SUR DRAKKAR ET BRILLAT-SAVARIN DES FJORDS… DEPUIS  5000 ANS, LES DANOIS FONT DES FROMAGES QUI DEMENAGENT. ET DIRE QUE PERSONNE N’ETAIT AU COURANT ! REPORTAGE AU SYMPOSIUM CHEESE UP YOUR LIFE SUR LA CULTURE EUROPEENNE DES FROMAGES…

S’il en avait eu le temps, ce brave Winston Churchill, Premier ministre britannique des années 40 à qui l’on prête la célèbre phrase à propos de la France occupée (« Un pays qui compte près de 360 fromages ne peut pas mourir »), aurait volontiers déclaré : « Un continent, l’Europe, qui compte 2 545 sortes de fromages différents ne peut que boire un coup pour arroser ça ! » Seulement voilà, le vieux lion de Chartwell (Kent), paix à son âme, n’était pas comme moi ces jours derniers à la Maison Grand-Place de Bruxelles (Belgique), pour l’incroyable symposium sur la culture européenne des fromages, Cheese Up Your Life ! Sinon, il aurait pu, lui aussi, goûter aux délices musclés du Roquefort danois (le « Danablu ») et du Camembert irlandais (le « Cooleeney »), se laisser transporter par les viriles effluves de « l’Esrom », le Port-Salut danois du monastère du même nom, et même succomber aux charmes beurrés du « White Lady », l’étrange cousin nordique du Brillat-Savarin à plus de 78 % de matières grasses !

« White Lady », le Brillat-Savarin Danois à 78% de matières grasses (en haut à gauche), un morceau de Danablu et quelques tranches d’Havarti…

Car, il faut bien l’avouer, et ce n’est pas faire injure à nos amis irlandais dont on connaît tous les talents pour le Cheddar rouge et les pâtes persillées (l’excellent Cashel Blue de Tipperary), mais découvrir à mon âge que les Vikings sont un grand peuple à fromages depuis 5 000 ans, sans qu’on n’en sache rien, c’est un sacré choc ! Songez, en effet, que depuis quelques années, les descendants de Ragnar Lodbrok (le chef viking immortalisé par Travis Fimmel dans la série Vikings) produisent même 325 sortes de fromages*, soit plus de 50 % de la production de la région scandinave (Suède, Norvège, Finlande), avec un éventail de copycats fromagers à faire rougir un sous-traitant informatique : le « Marivo » (Gouda danois), le « Molbo » (Edam danois), le « Samso » (Emmental danois), le « Castello » (Camembert danois)… N’en jetez plus !

Au petit-déjeuner, les Danois raffolent de l’Havarti : une sorte de Gruyère au vinaigre de noisettes qui déménage sévère…

Même les Américains raffolent désormais des fromages nordiques, dont une part non négligeable est exportée aux États- Unis. Il faut dire que, dans ce flot de bizarreries laitières du Valhalla, l’« Havarti », une création du 19ème siècle de la fromagère Hanne Nielsen, sorte de Marie Harel de l’ère post-industrielle danoise, mérite franchement le détour (malgré une ressemblance certaine avec le Tilsit prussien). Comment vous dire ? Imaginez une sorte de Gruyère très jeune et sans trous qu’on aurait aromatisé au vinaigre de noisettes… Non seulement ça réveille, mais on s’y habitue très vite. D’ailleurs, les Danois en prennent tous les matins au petit-déjeuner. Ça vous tente ? À découvrir bientôt en France, dans tous les établissements spécialisés**.

Texte : Olivier Malnuit

Photo : Christophe Da Silva 

* Les Irlandais en produisent 273 variétés (dont 90 en Irlande du Nord), les Français près de 2 000.** L’Havarti est disponible dans les fromageries Androuet et au restaurant Copenhague (142 avenue des Champs-Élysées, Paris 8e).

Retrouvez l’intégralité de nos actualités Vins et Fromages dans le nouveau Grand Seigneur, actuellement en kiosques.

Grand Seigneur, le magazine du plaisir à table, 6,90 Euros en kiosques !