fbpx

Grand Seigneur, le retour!

Le numéro deux de Grand Seigneur arrive dans une dizaine de jours en kiosques : une très grande cuvée (que vous êtes nombreux à attendre) avec plus de glaces, de vins, de pintades aux figues et de Saint-Marcellin..

Grands Seigneurs, Grands Seigneurettes… Vous le savez, votre magazine préféré est le dernier journal de France dont les journalistes prennent 3h40 pour déjeuner. Un art de vivre « à la française » que nous avons remis au goût du jour avec une telle assiduité, qu’il faut bien vous l’avouer : nos délais de bouclage se sont un peu allongés du côté du pousse-café. Après un nombre conséquent d’apéros (avec modération), d’œufs cocottes et de côtes de veau aux morilles chez nos amis du restaurant Les Portes (Paris 11è)*, nous sommes en mesure de vous confirmer l’incroyable vérité : le numéro 2 de Grand Seigneur sera progressivement dans tous vos kiosques dans les prochains jours.

Salades de tétines

Que vous passiez vos vacances à Fort-Mahon Plage (la patrie du Churros) ou à Tartas (la cellule dormante des mangeurs d’Ortolan), dès la mi-août vous pourrez donc déguster cette nouvelle édition du magazine Grand Seigneur qui s’annonce déjà comme une très grande cuvée. En couverture, une interview stupéfiante avec le roi de la fanfreluche et du boudin : Jean-Pierre Coffe. Des virées picoles avec Depardieu aux films ratés sous acides des 70’s, en passant par la drogue à Canal, les carambouilles de Delarue, l’amour avec une truie, les salades de tétines et la pintade aux figues de chez Leader Price, le tripier anonyme le plus célèbre de la télé nous a raconté 40 ans de télé show-bizz aux fourneaux, en direct du restaurant Le Ribouldingue (10 rue St Julien Le Pauvre, Paris 5è).

Pâtes aux truffes

En plats de résistance, une enquête à la petite cuillère sur le business des glaces, l’un des plus secrets et rentables depuis l’invention du caviar, un déjeuner marathon de quatre heures avec Benjamin Biolay sur la culture du Beaujolais, le Saint Marcellin, la Poule au pot et… l’eau de toilette du Président. Egalement tout un assortiment de reportages sur les vignobles en buggy, la cuisine des nonnes, les rockers mystiques du vin, la fascination du PS pour les pâtes aux truffes, la fausse pénurie de Cognac et le sex-appeal des charcutiers… En guise de hors d’œuvres (ou  d’entremets), des portraits (Randall Price, Aurélia Filion), des nouvelles rubriques (L’interview du vigneron, La photo de fin de banquet), une série de mode pâtissière (10 chefs face au Cooking Chef) et 30 pages d’adresses, de cocktails et de desserts… Bon appétit. Bonnes vacances et bonne rentrée. Et n’oubliez pas de manger gras, sucré, salé et de boire frais (avec modération) trois fois par jour. Seuls les suicidaires veulent mourir en bonne santé.

*http://www.restaurantlesportes.com

Olivier Malnuit